Sign in / Join

Ne pas sauter de repas

Par contrainte ou pour perdre du poids, plusieurs décident de sauter quelques repas. Bien que l’idée semble logique, ce n’est aucunement une bonne habitude. En effet, sauter de repas induirait plus de dommages que de bienfaits.

Pour éviter de consommer plus au prochain repas

Lorsque le corps est confronté à un manque d’énergie à cause d’une privation de repas, il change automatiquement de comportement. Son prochain but n’étant plus uniquement de répondre au manque de nutriments, mais aussi de faire assez de réserve pour compenser les prochaines situations du même genre. Il incite donc à manger plus que d’habitude en retardant l’envoi des signaux de satisfactions. Vous mangerez donc plus, et vous augmenterez votre taux de graisses.

A lire en complément : Quel est le fruit qui brûle le plus de graisses ?

Ainsi, sauter les repas n’est pas une alternative pour perdre du poids. C’est une habitude qu’il faudrait bannir de votre régime pour maigrir. Outre le risque que vous soyez sujet à un dérèglement alimentaire, il a également de fortes chances que vous développiez l’effet yoyo. Notez toutefois que les métabolismes diffèrent d’une personne à une autre. D’autres pourront prendre du poids avec trois repas par jour alors que certaines personnes maigriront avec 4 repas/jour.

Pour éviter les baisses de concentrations et d’énergies

Que vous mangiez ou pas, l’organisme continue à dépenser de l’énergie en fonction de votre activité. Ce n’est pas parce que vous n’aviez rien consommé que l’organisme arrêterait de puiser des nutriments, l’énergie nécessaire pour vous permettre de vaquer à vos diverses préoccupations. À un moment ou un autre, votre organisme n’aura plus les éléments nécessaires pour son fonctionnement et vous serez soudainement tout fatiguer. Votre cerveau ne sera plus tellement éveillé et vous serez moins productif.

A lire en complément : Les 3 principaux avantages du jeûne intermittent

Pour optimiser l’homéostasie du glucose

Les résultats d’une étude apparue dans « The American Journal of Clinical Nutrition » montrent que le saut de repas augmente les dépenses énergétiques. Par contre, lorsqu’un individu manque le petit déjeuner, on constate une concentration d’insuline et une forte oxydation des graisses. Il est prouvé que ces deux phénomènes pourraient entraîner à long terme, un dysfonctionnement en ce qui concerne la régulation du taux de glycémie.

Le phénomène de compensation chez les personnes en surpoids

Comme mentionnée plus haut, sauter de repas n’est pas une solution pour perdre du poids. Une étude de Cambridge University Press s’est penchée sur la question. Selon les résultats, les hommes réduiraient leurs apports énergétiques de 250 kcal alors que les femmes les réduiraient de 190 kcal, en cas de privation de petit déjeuner. Le résultat est toutefois différent avec les personnes en surpoids. Chez ces derniers on constate que la réduction est relativement plus faible. Cela s’explique par un fonctionnement de l’organisme propre à ce groupe de personnes.