Sign in / Join

Temps de dissolution naturelle des caillots sanguins : combien de temps ?

Une coagulation excessive du sang peut donner lieu à des caillots sanguins sur le bras ou les parties inférieures. Bien qu'il s'agisse d'une anomalie, elle peut se réguler toute seule. Quel temps alors pour la dissolution naturelle des caillots sanguins ? Les détails dans cet article.

Durée naturelle de dissolution d'un caillot sanguin

La durée de dissolution d'un caillot sanguin peut varier d'un organisme à un autre et de la gravité de la situation. Par conséquent, plus le caillot est important, plus il prendra du temps pour se dissoudre. En cas de caillots d'une thrombose profonde, il faut 3 à 4 semaines pour se remettre. Par contre, si la phlébite est moins grave, vous pouvez vous en débarrasser dans un délai de 3 à 4 jours.

A lire aussi : Les urgences ophtalmologiques à Paris de l’institut Daviel : de multiples avantages

Quel que soit le cas, le caillot sanguin finira par se dissoudre naturellement. Toutefois, vous pouvez accélérer la dissolution en adoptant quelques pratiques naturelles. Par exemple, la pratique du sport pourrait vous aider. Aussi, lorsque vous ressentez d'étranges symptômes insupportables, vous devez recourir à un médecin.

Aliments et plantes favorisant la dissolution des caillots sanguins

Certains aliments et fruits sont reconnus pour hâter la dissolution des caillots sanguins. Parmi ceux-ci figurent les omégas 3. En effet, ces derniers permettent de baisser le taux de mauvais cholestérol et de protéger les vaisseaux sanguins. Vous pouvez les retrouver principalement dans les poissons comme le maquereau, le hareng, le saumon et la sardine. Les oléagineux et certaines huiles végétales en contiennent également.

A lire également : Les incroyables bénéfices de la marche pour le système cardiovasculaire

En dehors des omégas 3, la bromélaïne constitue un recours idéal pour dissoudre des caillots sanguins. Il s’agit d’un enzyme qui favorise la production de plasmine. Elle est essentielle pour dissoudre la fibrine et pour maintenir des caillots. Parmi les aliments dans lesquels vous pouvez l’obtenir, on a l'ananas. Par ailleurs, la consommation des aliments riches en nattokinase aiderait également à précipiter la dissolution des caillots sanguins. Le plat japonais nato, les pattes de crevettes fermentées et les haricots rouges en contiennent.

En ce qui concerne les plantes, vous pouvez opter pour le citron. Celui-ci est reconnu pour fluidifier le sang et donner du tonus aux veines. Vous pouvez alors le consommer pour faciliter la dissolution des caillots dans votre organisme. En outre, les alliacées telles que l'ail, l'oignon et l'échalote vous aideront également à limiter la formation des plaques d'athérome. Ils sont également responsables de la formation des caillots sanguins.

Risques et précautions à prendre pour éviter la formation de caillots sanguins

Des caillots sanguins qui ne disparaissent pas à temps peuvent engendrer de graves problèmes. La bonne nouvelle est qu’il existe des précautions pour éviter leur formation. Voici les risques liés aux caillots sanguins et les précautions à prendre.

Les risques liés à la formation de caillots sanguins

Les caillots sanguins qui se forment dans les veines sont appelés thrombose. Ils peuvent être superficiels (paraphlébite) ou profonds (phlébite). En effet, la paraphlébite peut provoquer la dermite ocre et l'ulcère variqueux. Dans des cas graves, elle peut se transformer en phlébite. Cette dernière, à son tour, peut se déplacer de façon hasardeuse vers les artères et les obstruer. On parlera d'une embolie pulmonaire, dont les conséquences peuvent engendrer la mort.

Les précautions à prendre pour éviter la formation des caillots sanguins

Pour éviter la formation des caillots sanguins, vous devez vous habituer à certaines pratiques, encore plus si vous souffrez d'une insuffisance veineuse. Entre autres, il faut :

  • s’hydrater régulièrement ;
  • porter des vêtements amples ;
  • éviter de croiser les jambes pendant longtemps ;
  • faire au moins 30 minutes d'activités sportives au quotidien.

Médicaments et traitements pour dissoudre les caillots sanguins

Si malgré les précautions prises, des caillots sanguins se forment, vous devez consulter un médecin. Il pourra prescrire des médicaments et des traitements qui aideront à dissoudre les caillots sanguins.

Les médicaments anticoagulants sont utilisés pour empêcher la formation de nouveaux caillots sanguins et réduire le risque de complications liées aux caillots existants. Les plus couramment prescrits sont la warfarine, l’héparine et la rivaroxaban.

Ces médicaments ne conviennent pas à toutes les personnes. Par exemple, si vous avez une maladie du foie ou si vous prenez déjà d'autres médicaments qui peuvent interagir avec l'anticoagulant, votre médecin peut recommander une alternative.

La thrombolyse est un traitement visant à dissoudre rapidement les caillots sanguins en utilisant des agents pharmacologiques spécifiques comme l’alteplase. Ce traitement est généralement réservé aux cas graves où le risque de complications liées au caillot est élevé.

Le procédé consiste en l'injection d'un agent thrombolytique directement dans le vaisseau affecté par le caillot afin qu'il agisse localement sur ce dernier. C'est pourquoi cette méthode n’est pas toujours appropriée car elle présente aussi certains risques tels que :

  • une hémorragie ;
  • un risque d'allergie ;
  • une détérioration de la fonction rénale.

Toutefois, si elle est utilisée correctement et sous surveillance médicale étroite, la thrombolyse peut être très efficace.

Si le caillot sanguin provoque une obstruction importante du flux sanguin dans les artères pulmonaires ou coronaires, une embolectomie peut être nécessaire. Cette intervention consiste en l'ablation chirurgicale du caillot affectant le vaisseau sanguin obstrué.

Cette procédure n'est généralement envisagée qu'en cas d'urgence car elle est invasive et comporte des risques tels que :

  • l'hémorragie
  • l'infection

Prévention et traitement des maladies liées à la formation de caillots sanguins

Prévention et traitement des maladies liées à la formation de caillots sanguins

Les maladies liées à la formation de caillots sanguins, comme les thromboses veineuses profondes (TVP) ou l'embolie pulmonaire, peuvent être graves et même mortelles. Pensez à bien prendre des mesures pour prévenir leur apparition et leur réapparition.

Les personnes qui ont déjà eu une maladie liée aux caillots sanguins doivent être particulièrement vigilantes et suivre les instructions du médecin en matière de prévention.

Le mode de vie joue un rôle important dans la réduction du risque d'apparition ou de réapparition d'une maladie liée aux caillots sanguins. Voici quelques astuces :

  • Faites régulièrement du sport ;
  • Maintenez un poids santé ;
  • Ayez une alimentation équilibrée ;

Certains aliments riches en fibres alimentaires, tels que les fruits, les légumes, le blé entier, sont particulièrement bénéfiques pour aider à éviter la création des caillots sanguins. Il est conseillé d'éviter le tabac.

Dans certains cas où le risque de développer une thrombose est très élevé chez certains patients, le médecin peut prescrire des médicaments prophylactiques anticoagulants tels que l'héparine, la warfarine ou les nouveaux anticoagulants oraux. Leur but est d'empêcher la formation de caillots sanguins dans les veines profondes du corps en fluidifiant le sang.

Les bas de contention, aussi appelés chaussettes de compression, sont un moyen courant pour prévenir et traiter les maladies liées aux caillots sanguins. Ils exercent une pression sur les jambes qui aide à empêcher le sang de stagner dans les veines profondes et réduit donc le risque d'un caillot se formant.

Ils ne doivent être utilisés qu'en consultation avec votre médecin et peuvent provoquer certains effets secondaires comme :

  • Rougeurs ;
  • Démangeaisons ;
  • Irritations cutanées.

La prévention et la prise en charge des maladies liées aux caillots sanguins sont essentielles pour éviter des complications graves. Il faut être vigilant(e) quant aux signes témoignant de leur présence afin de contacter rapidement un professionnel médical lorsque cela est nécessaire.

.