Sign in / Join

Qu’est-ce qui provoque une grossesse extra-utérine ?

La grossesse extra-utérine survient lorsque l’œuf issu de la fécondation s’implante à l’extérieur de l’utérus. Ce phénomène est responsable des saignements vaginaux irréguliers et des douleurs pelviennes qui demandent une intervention médicale. Plusieurs sont les facteurs qui peuvent être responsables d’une grossesse extra-utérine. L’article suivant vous développe quelques-uns de ces facteurs de risque.

Le tabagisme et les maladies sexuellement transmissibles

Les causes et les facteurs de risques pour une grossesse sont multiples. En effet, le tabagisme après étude est cité comme un facteur de risques. Au cours de quelques tests médicaux, il est observé chez de patientes témoins consommant le tabac des grossesses extra-utérines. Le tabac à un impact négatif sur la motilité des trompes et provoque des changements significatifs dans la morphologie de l’épithélium de la Fallope. De plus, certains composés toxiques du tabac bloquent la contraction des trompes qui empêche l’adhésion de l’embryon vers l’utérus.

A lire aussi : Changements hormonaux pendant la grossesse : les répercussions sur le corps de la femme enceinte et conseils pour les gérer

Les maladies sexuellement transmissibles sont aussi citées comme facteur de risques. Suite à des recherches scientifiques, il est conclu que si vous avez été exposé à des infections pelviennes, le risque de grossesse extra-utérine est accru. Cela s’explique par exemple avec l’infection à la chlamydia qui provoque la maladie inflammatoire pelvienne et infecte les cellules épithéliales de la trompe de Fallope. Cette infection stimule des récepteurs des cellules de la trompe en surface et augmente parallèlement le risque de GEU.

La chirurgie de la stérilité et les antécédents de grossesse extra-utérine

Si vous êtes né avec une affection congénitale qui est responsable du rétrécissement de vos trompes, vous pouvez subir une chirurgie de stérilité pour rétablir l’ordre. Mais dans certains cas, la chirurgie de stérilité se présente comme un facteur de cause de la grossesse extra-utérine. En réalisant par exemple la reperméabilisation tubaire qui permet de rendre les trompes perméables après une stérilisation tubaire, la réussite est variable et présente un grand risque de GEU par la suite.

A découvrir également : Pourquoi faire une HGPO ?

En ce qui concerne les antécédents de grossesse extra-utérine, ils augmentent l’exposition à une GEU une seconde fois. C’est la raison pour laquelle un suivi médical est recommandé pour vérifier que l’embryon s’est bien implanté si la patience ayant subir une fois une grossesse extra-utérine est de nouveau en gestation.

La procréation médicalement assistée : les techniques de la PMA

Les pratiques de la procréation médicalement assistée permettent à plusieurs femmes de parcourir normalement la gestation après avoir formé l’embryon in vitro. Parfois pour des implantations ou transferts embryonnaires non réussis, le risque de grossesse extra-utérine est élevé.

Il faut noter que l’âge plus avancé de la mère, le recours à la pilule microdosée et plusieurs IVG sont aussi des facteurs qui peuvent provoquer une grossesse extra-utérine.

Les signes et symptômes d'une grossesse extra-utérine

Malheureusement, une grossesse extra-utérine peut mettre en danger la vie de la mère et causer des complications sévères. Les signaux d'une grossesse extra-utérine peuvent inclure des douleurs abdominales basses qui sont souvent très aiguës ainsi que des crampes aux épaules ou au cou. Avec le temps, ces douleurs peuvent s'aggraver et entraîner une hémorragie interne.

D'autres symptômes physiques tels qu'un saignement léger par voie vaginale, un malaise généralisé et des étourdissements sont aussi à prendre en considération. Une femme avec une grossesse extra-utérine peut ressentir des picotements dans les mains et/ou les jambes ainsi qu'une sensation de faiblesse générale.

En tout cas, si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes lors d'une gestation précoce (3 premiers mois), il est capital d'aviser immédiatement votre médecin traitant pour bénéficier rapidement du traitement médical approprié afin d'éviter toute complication mortelle.

Les traitements possibles pour une grossesse extra-utérine

Si votre médecin diagnostique une grossesse extra-utérine, il y a plusieurs options de traitement disponibles. Le choix dépendra de la gravité de l'état et du temps depuis lequel la grossesse est en cours.

Dans les premiers stades, un examen médical étroit peut suffire pour surveiller l'évolution de la situation. Si cependant, des douleurs intenses sont ressenties, ou si le bébé continue à se développer dans les trompes de Fallope, alors une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Le traitement le plus courant pour une grossesse extra-utérine est l'utilisation d'un médicament appelé méthotrexate. Ce médicament aide à empêcher que les cellules fœtales ne continuent à proliférer dans les trompes utérines ou autres organes internes. Il arrête essentiellement la croissance des embryons non favorables et facilite leur résorption par votre corps.

Dans certains cas graves où une rupture tubaire entraîne une hémorragie interne abondante pouvant causer un choc hypovolémique grave chez la mère, la seule option viable qui s'offre alors au praticien est celle d'une intervention chirurgicale rapide consistant soit en laparoscopie soit en salpingectomie (ablation totale ou partielle des trompes) selon divers paramètres comme l’âge et le désir futur d'avoir ou pas encore des enfants.

Vous devez être conscients de l'importance d'un diagnostic précoce d'une grossesse extra-utérine, pour permettre un traitement adéquat et éviter les complications graves qui peuvent en découler.