Sign in / Join

Pourquoi faire une HGPO ?

HGPO est l'acronyme d'hyperglycémie provoquée par voie orale. C'est un test sanguin utilisé pour confirmer une augmentation du taux de sucre dans le sang. Il est utilisé pour détecter un diabète, quel qu’en soit le type. Pour en savoir plus sur son importance, veuillez consulter cet article.

Pour détecter le diabète gestationnel

Le test HGPO est souvent utilisé pour confirmer le diabète gestationnel. Le diabète gestationnel est une forme de diabète qui est observée pendant la grossesse.  Cela disparaît souvent après la naissance du bébé. Il est également possible de découvrir, (lors des dépistages effectués chez la femme enceinte) un autre type de diabète qui préexistait à la grossesse. Dans ce cas, le diabète ne disparaît pas après la naissance du bébé.

Lire également : Quels sont les signes d'une grossesse extra-utérine ?

Les risques liés au diabète gestationnel sont multiples. Si le diabète n'est pas connu ou non traité, des complications surviennent :

  • Risque accru de l'hypertension artérielle associée à une élévation des protéines dans les urines de la mère ;
  • Poids élevé du bébé à la naissance, ce qui peut avoir des conséquences à l’accouchement pour l’enfant ou la mère ;
  • Risque d’hypoglycémie chez le bébé à la naissance ;
  • Risque d’obésité ou de diabète ultérieurement chez le bébé.

Suite à un diabète gestationnel, une femme court plus le risque de développer le diabète de type 2 à long terme.

Lire également : Qu’est-ce qui provoque une grossesse extra-utérine ?

Pour détecter le diabète de types 1 et de type 2

Le diabète survient lorsque le pancréas ne sécrète plus ou pas suffisamment d’insuline.  Il survient aussi quand les cellules de l’organisme deviennent insensibles à son action : empêcher le glucose de pénétrer dans les cellules. Comme l’insuline ne joue plus bien son rôle, il y aura un excès permanent de glucose dans le sang. Ce qui est appelé hyperglycémie. À long terme, cette hyperglycémie chronique à de nombreuses conséquences délétères sur la santé.

Le diabète de type 1 survient souvent chez l’enfant ou l’adulte. Le pancréas ne sécrète plus du tout ou suffisamment d’insuline. Il faudra alors faire des injections quotidiennes d’insuline pour pallier le manque.

Le diabète de type 2 est plus fréquent que le premier. Il survient chez les adultes et chez les adolescents en surpoids. Il est dû à une baisse de la sensibilité des cellules de l’organisme à l’insuline. On parle de résistance à l’insuline. Cet état pousse le pancréas à produire plus d’insuline en réponse à la présence du sucre en excès dans le sang.  Le pancréas s’épuise et finit par stopper la production d’insuline. A ce stade, les injections d’insuline deviennent très nécessaires.